Fruit des crises structurelles, territoriales puis sanitaires de l’art et de la culture en 2020, le présent manifeste est autant un appel au rassemblement, à la solidarité qu’à la co-construction par les artistes, actrices et acteurs pour l’émergence d’une ère nouvelle de l’art et la culture à Bordeaux et dans sa Métropole. 

Lors de la campagne électorale, dans un courrier du 17 juin 2020 adressé aux acteur.ices de la  création et de la culture à Bordeaux, le candidat et désormais maire de Bordeaux Pierre Hurmic avait proposé la tenue d’un Forum des acteurs culturels afin de « coécrire le projet de mandature et mettre les acteurs locaux au cœur de la politique culturelle de la ville ». 

Cette démarche nous semble essentielle et adaptée à la gravité de la situation qui est la nôtre. Elle répond au large appel lancé en février dernier par nombre d’artistes et structures culturelles du territoire. Ce dernier dressait les multiples enjeux de l’équation culturelle que devrait tenter de résoudre la nouvelle mandature, en attendant notamment de notre collectivité « qu’elle ait le sens du dialogue et de la confiance, l’humilité d’être levier et relais des initiatives » des filières que nous représentons. 

Le paradoxe des situations de crise, c’est qu’elles nous rassemblent.  

En effet, nous sommes des acteurs et des actrices uni.es dans une diversité d’usage et de pratiques de créations et d’expressions artistiques et culturelles, caractérisé.es par des modèles professionnels, ou parfois amateurs mais souvent très hybrides, et tous durement déstabilisé.es par la crise sanitaire.  

Nous sommes animé.es par la conviction que la culture est un outil incomparable dans la diffusion d’idées et dans la construction des libertés des citoyens. Le traitement strictement sanitaire réservé à la culture depuis plusieurs mois vient par ailleurs invisibiliser notre capacité d’action et de transmission sur de nombreux enjeux : transformation de la cité, lutte contre les exclusions et les fractures socio-économiques, sauvegarde du lien social, développement des droits culturels, urgence climatique, défense du territoire et de sa jeunesse, éco-responsabilité événementielle, etc. 

Depuis plusieurs mois, nous échangeons donc à l’ère de l’art au temps du Corona Virus. La démarche de concertation portée par l’Appel des indépendants a été l’occasion de nous réunir et de commencer à construire collectivement nos attentes et nos espérances. Nous sommes aujourd’hui nombreux.ses à débattre et proposer de nouveaux modes de création, d’expression et de travail pour permettre l’émergence d’un écosystème artistique et culturel bordelais et métropolitain endémique, citoyen, acteur de la vie de la cité et rayonnant.  

À la lueur de la crise que nous traversons, marquée par des micro-annonces successives qui viennent encore davantage fragiliser nos activités et renforcée par des problématiques aux racines plus profondes, notre démarche entend participer pleinement à la redéfinition des modalités de dialogue, de construction et d’accompagnement de l’ensemble des secteurs qui composent le tissu culturel local.  

Dans une relation proposante et exigeante durant l’ensemble du mandat qui s’ouvre, nous souhaitons être moteur.rices de cette relance locale du champ culturel, dans une vision résolument concertée, ambitieuse et transversale. 

Ainsi, dans un état d’esprit à la fois d’indépendance et de pleine implication, nous demandons à la Ville de Bordeaux que les actrices et acteurs culturel.les ainsi que les artistes du territoire métropolitain soient associé.es à la conception et l’organisation de ce Forum des acteurs culturels afin de définir, ensemble, leur ordre du jour et leurs thématiques, et mettre œuvre les modalités de discussion et les aspects opérationnels de leur tenue.  

Car « faire ensemble » est encore la meilleure manière de faire connaissances.  

Il nous semble, en particulier, important et emblématique, qu’au-delà de la Direction des Affaires Culturelles, d’autres services et élu.es de la Ville et de la Métropole y soient associé.es : solidarités, urbanisme résilient, habitat, économie sociale et solidaire, nature en ville, défi climatique, politique  de la ville… Et que ce temps d’échange et de co-construction soit mené en concertation avec l’ensemble des partenaires publics du territoire, Département, Région, État.  

Une nouvelle ère pour la création et les expressions culturelles s’ouvre à Bordeaux, nous en sommes conscient.es, puisse-t-elle permettre à cette ville de devenir autant une vitrine qu’un réel vivier pour nos artistes et nos citoyens. 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut